Les socialistes dénoncent le "grand bluff" de Philippe Métézeau

Publié le par argenteuilpolitique@yahoo.fr

A lire sur leur blog : www.ps-argenteuil.com

Aujourd'hui, par ses multiples tracts virulents et donneurs de leçons, Philippe Métézeau veut nous faire croire qu'il est un homme nouveau. Il oublie cependant, mais les Argenteuillais le savent bien, que son bilan de Conseiller général et de 1er adjoint au Maire entre 2001 et 2008 est très maigre. Il nous dit qu'il fera, qu'il aidera, qu'il soutiendra...


Mais pourquoi ferait-il demain ce qu'il a été incapable de faire
pendant 7 ans passés aux plus hautes responsabilités ?

Il promet de « maitriser durablement la fiscalité ».

Il oublie que pendant 7
ans il a participé à une gestion municipale qui a présenté des budgets in-
sincères, qui a fait famber la dette, qui n'a pas pris ses responsabilités en
repoussant toujours au lendemain les décisions importantes. Les impôts
qu'il dénonce sont les siens, ils remboursent le passif de sa
mauvaise gestion !


Il promet « un programme culturel et festif ».

Il oublie que pendant 7 ans,
avec ses amis, il a fait la chasse aux artistes locaux et bridé la vie asso-
ciative, rêvant de transformer Argenteuil en cité dortoir.


Il promet la « présentation en urgence d'un plan d'ensemble sur le Grand
Paris ».

Il oublie que pendant 7 ans il n'a jamais fait une proposition
en termes de transports et d'aménagement et qu'il se contente de re-
prendre les projets mis en avant par Philippe Doucet en début d'année : la
ligne 13 et le tramway à Argenteuil, la reconquête des berges de Seine.

Il promet « d'aider les plus démunis ».

Il oublie la façon dont il a rendu
notre ville bien tristement célèbre aux yeux de millions de français. Va-t-il
racheter du Malodore ?


Depuis 18 mois M. Métézeau semble se soucier d'un nombre faramineux de sujets : aménagement de la voie sur berge, développement durable, aides sociales, écoles et collèges, image de la ville ! Que s'est-il passé ? Rassurez-vous, rien. Le candidat de l'UMP reste le même, il tente simplement le grand bluff pour retrouver un poste qui lui permettra de satisfaire son ambition personnelle au sein de la droite locale et départementale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Benjamin 19/09/2009 08:55

Moi, ce que dit le Maire me parait logique. La ville s'est fortement endettée entre 2001 e 2008, très au-delà du raisonnable. Pour pouvoir invetir à nouveau, ce que notre ville a grandement besoin notamment pour les écoles, équipements sportifs, zones économiques... elle ne peut plus le faire en s'endettant à nouveau, il a donc fallu trouver une solution.
Comme on dit souvent, les dettes d'aujourd'hui sont les impôts de demain.

colonie95 18/09/2009 12:46

Bonjour,
aux réunions publique le maire actuel dit que les hausses d'impôts sont pour invetir dans la ville et non pour rembourser une dette. Il faudriat savoir qui dit la vérité vous ou le maire.